Nous ouvrons votre application de messagerie ...
En moment, s'il vous plaît ...

Super, nous vous avons envoyé un mail que vous pouvez transférer !

Il pourrait prendre quelques minutes avant l'arrivée de l'e-mail (ou regardez dans votre dossier spam)
Ouvrir GENERATED_PROVIDER & envoyer le mail
Non merci ...
x
x
diese Seite ist auch verfügbar
auf Deutsch

NON aux pesticides!

Pour un plan d’action national « pesticides » efficace!

Le gouvernement présente actuellement un projet de plan d’action pour la réduction de l’utilisation des pesticides.
Or, le plan est tout à fait lacunaire et ne va nullement assurer une réduction suffisante des pesticides.

Devenez actifs ! Participez à l’action « Non aux pesticides »

Une initiative du

Les pesticides exercent un impact négatif grave sur la nature et l’environnement et portent atteinte à la santé humaine!

C’est la raison pour laquelle l’Union européenne exige de la part de l’ensemble des Etats membres qu’ils se dotent d’un plan d’action national « pesticides », dont l’objectif est de garantir la réduction de l’utilisation de pesticides. Accusant un retard de presque 5 ans, le Luxembourg, par l’intermédiaire de son ministère de l’Agriculture, a enfin satisfait à cette obligation et a présenté son projet de plan d’action national « pesticides ».

Dans le cadre d’une procédure officielle, tous les citoyen(ne)s ont le droit de soumettre leurs observations et leurs propositions d’amélioration à l’égard de ce projet de plan d’action.

Il est important qu’un nombre élevé de citoyen(ne)s fassent usage de ce droit et formulent des revendications claires à l’adresse du gouvernement, respectivement des ministères compétents!

Car: le projet de plan qui se trouve actuellement sur la table est tout à fait lacunaire aux yeux du Mouvement Ecologique et de « Bio-Lëtzebuerg » et de l’ «Initiativ Liewensufank » ! Il n’est aucunément propice pour garantir une véritable réduction de l’utilisation de pesticides ! Ce qui signifie également que l’objectif d’une protection suffisante – et de la nature et de l’environnement, et de la santé humaine – ne sera pas atteint ! Au-delà, les préoccupations justifiées des agriculteurs ne sont pas prises en considération puisqu’aucune perspective alternative n’est recherchée.

Au vu de ce qui précède, nous vous invitons à participer et à adresser vos idées et propositions aux ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des Consommateurs, au ministère du Développement durable et des Infrastructures ainsi qu’au ministère de la Santé.

Nous avons mis à votre disposition un modèle de lettre pour vos démarches de contestation, qui pourra vous servir de base.

Merci de votre participation!

Devenez actif – revendiquez des améliorations

Le problème des pesticides en bref

L'impact des pesticides sur l'homme et la nature

symbole aliments

Dans nos aliments

Des fruits et des légumes de culture conventionnelle sont souvent pollués par des pesticides et leur produit de dégradation.

symbole eau potable

L’eau potable

Les pesticides utilisés dans notre paysage sont partiellement rincés, ils s’infiltrent dans le sol et contaminent la nappe phréatique et l’eau de surface. Plus de 70% de nos sources d’eau potable sont pollués !

symbole corps humain

Dans le corps humain

Les pesticides sont des venins et peuvent provoquer des dommages de la santé. En France, la maladie de Parkinson est approuvée comme déformation professionnelle des agriculteurs.

symbole abeilles

Disparition des abeilles

L’utilisation de pesticides a mené à une diminution gravissime de tous les insectes, avec les conséquences y liées pour les écosystèmes (surtout pour les insectivores). Les abeilles ont une fonction très importante dans la nature : Elles pollinisent des plantes sauvages  ainsi que des plantes cultivées. L’utilisation des pesticides est une des causes pour la disparition des abeilles.

symbole agriculture

La dépendance des agriculteurs

Les agriculteurs eux-mêmes sont exposés de manière très forte aux pesticides. L’agriculture conventionnelle dépend de l’utilisation régulière de pesticides et dépend, par ainsi, également des grandes entreprises agraires.

symbole écosystèmes

Nocivité pour les écosystèmes

Les pesticides nuisent à de nombreux microorganismes du sol, ont une influence négative à la biodiversité et sont, par conséquent, un risque pour la fonction des écosystèmes.

Des citoyen(en)s engagés et responsables revendiquent la révision du plan d’action en vue de la réduction de l’emploi de pesticides au Luxembourg!

Le 18 Juillet, le Mouvement Ecologique avait lancé une campagne de collecte de signatures sur le  thème de la réduction de l’emploi de pesticides au Luxembourg, ceci avec le soutien de « Bio-Lëtzebuerg » ainsi que de « Initiativ Liewensufank ».

Les citoyen(ne)s étaient invité(e)s à adresser leurs propositions/revendications d’amélioration aux ministères compétents (à savoir le ministère de l’Agriculture, le ministère du Développement durable et le ministère de la Santé), au cours de la procédure officielle autour du plan d’action « pesticides ». Il est vrai que l’actuelle mouture du plan d’action élaboré par le gouvernement sur la base des exigences européennes, s’avère insatisfaisant sur toute la ligne.

En deux semaines, plus de 700 personnes ont soumis en ligne ou par voie postale des propositions d’amélioration et revendications centrales concernant le plan d’action.

Revendications centrales concernant le plan d’action

  1. Réduire l’emploi de pesticides de 50% dans un délai de 10 ans, l’objectif: un abandon complet à moyen jusqu’à long terme ;
  2. Publication annuelle des chiffres de ventes / de l’utilisation, y compris les semences enrobées ;
  3. Encourager une réorientation de l’agriculture (p.ex. par plus de rotations des cultures, conseils professionnels) ;
  4. Favoriser davantage l’agriculture biologique ;
  5. Interdire la vente de pesticides aux particuliers / l’usage privé (après celle dans les espaces publics de 2016) ;
  6. Contrôler régulièrement la contamination des produits alimentaires, des sols, des eaux et de la population ; Publication annuelle des résultats ;

Le plan d’action doit renfermer des objectifs et mesures plus concrets que le projet actuel avec un calendrier clair en nommant les acteurs responsables de la transposition.

Si, au cours d’un délai aussi limité, tant de signatures sont collectées autour d’un thème d’une pareille complexité et si les revendications de bon nombre de citoyen(en)s sont soutenues personnellement avec insistance, cela représente aux yeux du Mouvement Ecologique un mandat d’action clair et non équivoque à l’adresse du gouvernement et surtout à l’adresse des ministères compétents ayant dans leurs attributions l’Agriculture, le Développement durable et la Santé!

Le plan d’action doit faire l’objet d’une révision fondamentale afin d’aboutir à une réduction sensible des pesticides constatés dans l’eau et la terre et dans la chaîne d’alimentation au Luxembourg.

Notons encore que la France vient de prendre la décision d’interdire les néonicotinoïdes – substances classées comme très toxiques – à partir de l’année 2020! La preuve d’un courage pareil de la part du ministère de l’Agriculture luxembourgeois et le même exercice d’interdiction indispensable au Luxembourg s’imposent … .

Vous voulez aussi encore participer?

Il n'est pas trop tard: Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'envoyer un courriel aux ministères concernés, et d'ajouter votre signature à notre pétition.

Nous préparons un mail en votre nom pour les parties concernées . Vos informations seront utilisées exclusivement pour cette campagne.

S'il vous plaît vérifier si vous êtes connecté à Internet et essayez à nouveau!

Si vous souhaitez être informé à ce sujet de campagne similaires, nous vous envoyons des courriels de la part du Mouvement

Pourquoi le «Plan d'action pesticides" du gouvernement luxembourgeois est insuffisant

Analyse et revendications du Mouvement Ecologique

Depuis des années, le Mouvement Ecologique s’engage pour que l’utilisation de pesticides soit enfin réduite. C’était donc pour nous une conséquence logique d’analyser le projet de plan d’action « pesticides » de près et sous un oeil critique.
Nous soutenons la défense d’une agriculture de type familial (PME), qui mise sur les produits de qualité, régionaux, au lieu de favoriser la production de masse orientée vers l’exportation; une agriculture qui, grâce à des prix équitables, bénéficie du soutien volontaire et engagé des consommateurs dans sa lutte pour une survie économique; une agriculture qui respecte l’équilibre de la nature et de l’environnement. A nos yeux, l’agriculture biologique constitue un objectif important à moyen et à long terme et nous soutenons activement tous les efforts entrepris par les exploitations conventionnelles dans le but d’organiser leur production de manière plus durable.

A noter que le Mouvement Ecologique a bénéficié du conseil de « Générations futures », une organisation française renommée, qui s’engage depuis des années pour la réduction de l’utilisation de pesticides et qui travaille en étroite collaboration avec les agriculteurs. Le directeur de « Générations futures », François Veillerette, a comparé le projet de plan d’action luxembourgeois au texte français. Et même si le plan d’action français est, lui, loin d’être parfait, l’analyse comparative met néanmoins clairement en évidence à quel point l’importance du besoin d’amélioration de la mouture luxembourgeoise est grande. Ci-après, vous trouvez l’avis détaillé.

Information sur la procédure / Link vers le plan d’action luxembourgeois « pesticides »

___

En 2009, une directive européenne « instaurant un cadre d’action communautaire pour parvenir à une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable » fut adoptée.

Cette directive a pour but de réduire les risques inhérents à l’utilisation de pesticides au sein de l’UE. A cette fin, les Etats membres devaient soumettre - jusqu’en 2012 - des plans d’action nationaux. Au sens large du terme, « pesticides » englobe tous les produits phytosanitaires ainsi que les produits antiparasitaires.

Ce n’est qu’en date du 19 décembre 2014 que le Luxembourg a transposé la directive en droit national. Et le ministère de l’Agriculture n’a présenté son projet de plan d’action national « pesticides » (« programme de réduction des pesticides – PRP ») qu’en mi-avril 2016. Le texte peut être téléchargé sur le site internet du ministère ou consulté au ministère même jusqu’au 15 juillet 2016. Toute question, respectivement observation écrite au sujet du projet de plan d’action doivent être adressées au ministère par lettre postale ou par courriel (info@ma.public.lu) jusqu’au 31 juillet 2016.

Informations de fond supplémentaires

___